Structure de fonctionnement


L’école Évangéline fait partie de la Commission scolaire de Montréal (CSDM). La commission scolaire est une structure intermédiaire entre le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) et les établissements scolaires.

Chaque école de la CSDM possède des structures de gouvernance et participe à des comités. Voici ceux de l’école Évangéline :

Conseil d’établissement

Les parents sont importants dans la vie de l’école. Ensemble, ils élisent leurs représentants au conseil d’établissement, dont la présidence, d’ailleurs, est toujours assumée par un parent.

Le conseil d’établissement prend des décisions sur plusieurs questions, par exemple le projet éducatif de l’école, l’application du régime pédagogique, le temps attribué à chaque matière, etc. Il donne ainsi une plus grande autonomie aux écoles et permet aux parents de jouer un rôle actif.

Le conseil de l’école Évangéline siège une fois par mois, à l’école même. Vous êtes invités à assister à sa prochaine rencontre. Consultez notre calendrier pour en connaître la date.

Commissaires

Les commissaires de la CSDM sont très présents dans les écoles. Ils ont un pouvoir d’initiative et de représentation. Parce qu’il parle et agit en votre nom, votre commissaire s’informe de vos besoins et répond à vos demandes.

Commissaire de l’école Évangéline dans Cartierville : Chantal Jorg

Comités de quartier scolaire

Une nouvelle façon d’aider les jeunes et leurs familles

Depuis 2006-2007, les comités de quartier scolaire regroupent tous les acteurs locaux qui s’occupent d’éducation. On y trouve, entre autres, les directions des établissements scolaires, les présidents des conseils d’établissement, le commissaire scolaire et la direction du réseau concerné.

Pourquoi tous ces intervenants se rencontrent-ils? Pour concentrer les ressources d’un quartier autour de l’élève et pour mieux répondre à ses besoins spécifiques.

Les comités de quartier montent et réalisent des projets bien adaptés aux enjeux et besoins locaux. Il peut s’agir d’encourager les sports chez les jeunes, d’aider les parents immigrants à apprendre le français, de tisser des liens plus étroits avec les familles, d’augmenter le sentiment de sécurité aux abords des écoles, etc.

L’un des sujets abordés par le comité de quartier scolaire où siège l’école Évangéline est la surpopulation à venir dans les écoles secondaires de Bordeaux-Cartierville et comment s’y préparer.

Notons également ces deux autres formes de participation des parents :